A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ?

Rien que le titre de cet ouvrage de Jacques Salomé est percutant « A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ? »…

Car ce sont aussi nos propres auto-sabotages qui font que l’on se crée une fausse identité dès le plus jeune âge afin de faire plaisir (ou tout du moins le croire) à ceux que nous aimons. Mais cette personnalité n’est pas Soi mais juste le résultat de ce que l’on pense que les autres souhaitent que nous soyons.

Cela peut être aussi le reflet de ce que les autres projettent sur nous que nous réalisons telle une prophétie… Un enfant qui entendra depuis la plus tendre enfance « Tu es comme ton père : tu ne comprends rien au maths » aura de fortes chances de ne pas être bon en maths… Prédiction accomplie puisque c’est tel que le parent le voit et un enfant ne voulant jamais décevoir ses parents…

Alors vous ? A qui feriez-vous de la peine si vous étiez vous-même ? Et qui seriez-vous aujourd’hui si vous n’aviez pas toujours fait plaisir en étant celui que vous pensiez que l’on attendait que vous soyez ?…

Votre inconscient ne vous veut que du bien
La paix parfaite