Entrer en résonance

Vous connaissez sans doute ce moment où vous rencontrez quelqu’un que vous trouvez immédiatement très sympathique (… ou pas !) parce que vous vous sentez sur la même longueur d’onde ? L’expression n’est pas anodine car c’est vraiment une histoire d’ondes et en particulier de fréquences.

Rappelez-vous cette histoire incroyable qui s’est passée sur le pont d’Angers en 1850. L’armée Napoléonienne le traverse en cadence et le pont s’écroule d’un seul coup en faisant des centaines de morts. Les scientifiques se sont emparés du phénomène afin d’expliquer ce qui avait bien pu se passer. Conclusion : les militaires avaient marché à la même cadence que la fréquence du pont ! Et absolument tous les objets ont une fréquence propre, rappelez-vous la castafiore dans Tintin qui faisait exploser les verres dès qu’elle se mettait à chanter. Ce n’est pas qu’elle chantait faux, non, non… c’est que sa voix avait la même fréquence que le cristal et donc amplifiait le mouvement vibratoire de l’objet, qui, n’étant pas prévu pour onduler, se brisait. Car la fréquence propre d’un objet est la fréquence qui permet avec le minimum de vibrations de faire le maximum d’effet.

Bon d’accord, nous ne sommes pas des objets et pourtant, nous aussi avons notre fréquence propre. D’abord notre fréquence d’être humain, qui fait qu’une table a peu de chance de nous faire de l’effet… mais aussi notre fréquence propre due à notre histoire de vie personnelle.

Nous allons donc entrer en empathie, « reconnaître » inconsciemment quelqu’un qui aura vécu une histoire similaire à la notre et se sentir sur la même longueur d’onde. Mais vibrer à cette même fréquence va aussi amplifier ce qui est lié à cette fréquence qu’elle vienne d’une histoire heureuse ou malheureuse. Et cela peut provoquer un vrai mal-être si deux personnes rentrent en résonance sur des histoires malheureuses ou mal vécues.

Alors posez-vous la question quand vous rencontrez quelqu’un qui entre en résonance avec vous mais qui fait remonter des souffrances ou un simple mal-être chez vous : quelle est votre fréquence commune ? Quelle partie de votre vie cela touche-t-il ? Cette rencontre est bonne puisqu’elle vous fera travailler sur vos blessures si vous en prenez conscience mais éloignez-vous d’elle car elle pourrait vous faire plus de mal que de bien au final.

A contrario, si cette personne entre en résonance avec vous et que vous sentez qu’elle vous donne de l’énergie, qu’elle vous fait vous sentir mieux alors recherchez sa présence car cette fréquence commune de bien-être sera décuplée…

Mais pourquoi est-il si méchant ?
Le rôle de votre vie